Mca alger 2017 : منتدى انصار مولودية الجزائر والمنتخب الوطني الجزائري

منتدى انصار مولودية الجزائر ينقل لكم احدث الاخبار و الصور والفيديو الخاصة بعميد الاندية الجزائرية كما يحتوي على فيديو و اغاني جمهور مولودية الجزائر وغيرها من اقسام عامة
 
الرئيسيةاليوميةس .و .جبحـثالتسجيلدخول
Like/Tweet/+1
بحـث
 
 

نتائج البحث
 

 


Rechercher بحث متقدم
اعلانات
المواضيع الأخيرة
» U21 مولودية الجزائر 4 - 3 سريع غليزان شبان المولودية يتالقون
أمس في 21:57 من طرف mca-dz

» تحميل مباراة : برشلونة - ريال مدريد 1-1 تورت / 03-12-2016 الدوري الإسباني
أمس في 20:27 من طرف عبد الرحمن عوف

» عبد المجيد مسكود يصاب بسكتة دماغية وهو حاليا متواجد في المستشفى الله يشفيه
أمس في 19:55 من طرف mca-dz

» رابط مشاهدة مباراة ريال مدريد وبرشلونة بث مباشر قناة بي ان سبورت HD1
أمس في 15:27 من طرف mca-dz

» تدشين مدرسة كروية في الجزائر «أسي ميلان» الإيطالي
أمس في 12:55 من طرف mca-dz

» اهداف حشود في لقاء مولودية الجزائر2 -0 سريع غليزان في الجولة 13 02/12/2016
أمس في 12:29 من طرف mca-dz

» عائلة الطفلة حنان تستغيث بوزارة الصحة لإنقاذ ابنتها من مرض يفتك بجسدها
أمس في 00:43 من طرف عبد الرحمن عوف

» نبذة عن شيخنا و محبوبنا عمر الزاهي مداح النبي رحمه الله
12/2/2016, 22:16 من طرف mca-dz

» مولودية الجزائر 2 – 0 سريع غليزان العميد يفوز بجدارة ويرتقي في الصدارة
12/2/2016, 21:53 من طرف mca-dz

» مناصر المولودية عبد الرؤوف يغادر مستشفى مصطفى باشا
12/2/2016, 10:32 من طرف mca-dz

» Mca alger : La semaine qui mène au titre de champion d'hiver
12/2/2016, 10:09 من طرف mca-dz

» رابط الاستماع الى اذاعة الجزائرية القناة الاولى
12/1/2016, 22:01 من طرف mca-dz

» لقاء مولودية الجزائر- سريع غليزان منقول على الاذاعة الوطنية الاولى وغير متلفز
12/1/2016, 21:46 من طرف mca-dz

» صور هكذا ودع الجزائريين المرحوم عمر الزاهي حبيب الزوالية الله يرحمه
12/1/2016, 21:10 من طرف mca-dz

» الرابطة الوطنية الجزائرية تحدد تاريخ ال28 من ديسمبر لنهاية مرحلة الذهاب
12/1/2016, 18:35 من طرف Abdo Mca

» مولودية الجزائر تواجه 3 فرق في اسبوع واحد منعرج صعب للعميد
12/1/2016, 18:20 من طرف Abdo Mca

» تحطم طائرة في كولومبيا كانت تقل 81 شخصا بينهم فريق كرة قدم برازيلي
12/1/2016, 18:20 من طرف Abdo Mca

» برمجة مباراة مولودية بجاية ضد مولودية العاصمة يوم 6 ديسمبر بدون جمهور بملعب سطيف
12/1/2016, 18:19 من طرف Abdo Mca

» مولودية الجزائر – سريع غليزان الجولة 13 العميد في مقابلة بدون نكهة الجمهور المهم الفوز
12/1/2016, 18:18 من طرف Abdo Mca

» لعبـــــــــــة روووعــــــــة تزيدمن مشاركااتك وتزيد من حسناااتك
12/1/2016, 18:16 من طرف Abdo Mca

روابط
مواضيع الاكثر شعبية
>

أفضل الكلمات الدليلية التي تم وسمها في المنتدى
1#مولودية
2#المولودية
3#الجزائر
4#مولودية_الجزائر
5#اتحاد
6#mouloudia
7#لمولودية
8#ملعب
9#شاوشي
10#الأخبار
للإكتشاف : مولودية-الجزائر# | Mcaalger# | المنتخب-الوطني-الجزائري#
تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية
تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Digg  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Delicious  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Reddit  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Stumbleupon  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Slashdot  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Furl  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Yahoo  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Google  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blinklist  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blogmarks  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Technorati  

قم بحفض و مشاطرة الرابط منتدى مولودية الجزائر على موقع حفض الصفحات

قم بحفض و مشاطرة الرابط Mca alger 2017 : منتدى انصار مولودية الجزائر والمنتخب الوطني الجزائري على موقع حفض الصفحات
سحابة الكلمات الدلالية
الجزائر مولودية مباشر ملعب algerie الشاب امين أغنية mouloudia اغنية تحميل شاوشي الأخبار الوطني مولودية_الجزائر الجزائرية اغاني مراد الجزائري groupe قناة المولودية المنتخب اتحاد لمولودية الفريق
احصائيات
هذا المنتدى يتوفر على 16161 عُضو.
آخر عُضو مُسجل هو hassan hassan فمرحباً به.

أعضاؤنا قدموا 66078 مساهمة في هذا المنتدى في 19473 موضوع
JOURNAL DU MCA

Agrandir le chat .

شاطر | 
 

 Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
معلومات العضو
mca-dz


المدير

المدير
معلومات إضافية
اخر مواضيع العضو :
last posts

اوسمة التميز

الاوسمة
mouloudien

البلد :
الجزائر

انثى

عدد المشاركات :
5908

المزاج :
1TIK OB1

زر الشكر :
43

تاريخ التسجيل :
09/10/2008

معلومات الاتصال
http://mouloudia.01.ma/
مُساهمةموضوع: Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA   8/15/2011, 11:18



Bencheikh : «Prêt à revenir sur le terrain !»




«Je serai peut-être un jour président du MCA».
«Le vrai derby, c'est MCA-JSK»
Dans
cette troisième et dernière partie du long entretien qu'il nous a
accordé, Ali Bencheikh parle de son club de cœur, le MC Alger, dont il
s'est retiré depuis longtemps et au sein duquel il est prêt à travailler
de nouveau. Il évoque également les meilleurs moments de sa carrière,
notamment les fameuses confrontations de jadis avec la JS Kabylie.
Est-ce que vous êtes prêt à réinvestir le terrain ?
Dans mon domaine ? Oui, je suis prêt, mais sous conditions.
Il faut qu'il y ait un contexte favorable, n'est-ce pas ?
Absolument.
En quelle qualité ? Comme entraîneur ?
Entraîneur,
directeur technique… Mais pas dirigeant. En tout cas, pas dans
l'immédiat. Peut-être président du MCA dans quelques années… Encore,
faudrait-il que toutes les conditions soient réunies. Je suis cartésien,
je ne mélange jamais entre les compétences et les prérogatives.
Présentement, je ne suis pas intéressé par un poste de dirigeant. Le
Mouloudia est un club qui mérite une équipe dirigeante compétente. C'est
un club rentable. Il lui faut un groupe comme l'ETRHB de Haddad pour en
prendre soin.
Vous voyez-vous dans un directoire ?
Oui. Occuper
un poste comme celui de Mouldi Aïssaoui à l'USMA, par exemple, peut
effectivement m'intéresser. Directeur général, c'est mon domaine.
Votre retour au terrain se fera-t-il forcément au MCA ou comptez-vous travailler dans un autre club ?
En
premier lieu, je préfère le Mouloudia. C'est mon club. Je m'y sens à
l'aise. Après, je suis prêt à prendre des clubs dans le Grand Alger.
J'ai reçu des propositions émanant de clubs de l'intérieur du pays, mais
je les ai déclinées poliment. Je ne me vois pas vivre loin de ma
famille. Je ne peux pas m'en séparer. Si je dis oui à des clubs de l'Est
ou de l'Ouest, je serais appelé à m'en séparer. Un sacrifice que je ne
suis pas prêt à consentir.
Etes-vous disposé à travailler au sein de l'USMA ?
Pourquoi pas ? C'est un club frère. Je n'y ai que des amis.
Etes-vous jaloux, en tant que Mouloudéen, du recrutement qui s'est opéré à l'USMA ?
Pas
de la façon dont vous présentez la chose. Oui, je voudrais que le
Mouloudia adopte la même politique et ait les mêmes moyens et les mêmes
visions. Après, je pense que ce que fait Haddad actuellement n'est pas
bête. Certes, il recrute de grands noms, mais il va sans doute se
pencher sur la formation sur la durée. Ce qu'il fait actuellement est
une manière d'évacuer la pression et de faire taire les mauvaises
langues. Ça va lui laisser le temps de travailler tranquillement à la
base. C'est une bonne chose.
Un mot sur le sacre de l'ASO Chlef ?
Meziane
Ighil est un exemple. Sur le plan du jeu, sous son ère, l'ASO a
développé son meilleur football. Côté discipline, il n'y a rien à dire.
Meziane (Ighil, Ndlr) est connu pour ça. Medouar me l'a même confirmé :
côté technique, c'est Ighil qui gère tout. Avec lui, il n'y a pas
d'immixtion dans ses prérogatives. On le sait tous, il y a des
entraîneurs qui se laissent marcher sur les pieds. Si tu veux réussir,
c'est comme ça que ça marche. Entre le président et l'entraîneur, à
chacun ses prérogatives !
Il s'est dit à l'époque de la blessure de
Azzedine Rahim que vous aviez personnellement motivé Lazizi pour qu'il
le muselle quitte à se montrer dur dans le jeu. Que répondez-vous à cela
?
Les joueurs sont là pour en témoigner : je n'ai jamais incité
personne à quelque violence à son égard. Je les ai motivés pour jouer un
match de football avec tout ce que cela comprend comme jeu, enjeu et
engagement, car le football est un sport viril, mais à aucun moment, je
dis bien à aucun moment, je ne les ai incités à l'agresser. Et puis,
Lazizi n'a jamais été coupable. C'est Benaïssi, l'arrière gauche, qui
l'a percuté en premier dans son élan. Lazizi l'a touché juste après.
Dans le feu de l'action, on lui a imputé la blessure de Rahim, mais il
n'était pas le fautif. De là à dire que j'ai moi-même incité à cette
violence, c'est du n'importe quoi ! Déjà, quand j'étais joueur, je ne
supportais pas les joueurs agressifs.
Le manque d'intérêt que suscite le derby MCA-USMA est-il un signe de décadence du football algérien ?
Bien
sûr ! C'est quoi, un derby ? C'est du jeu de haute facture !
Aujourd'hui, avec les gros titres sensationnalistes de la presse du
genre «La victoire ou la mort», «Malheur au vaincu», on est vraiment
bluffés. Tu rentres au stade, tu trouves deux poules du côté du virage.
Ce n'est pas ça, le derby !
Entre MCA-USMA et MCA-JSK, lequel est, selon vous, le vrai derby ?
Pour
moi, c'est incontestablement MCA-JSK. C'était à chaque fois du 50/50.
Les stades étaient archicombles, le jeu délirant. Face à l'USMA, le
stade est rempli aux trois quarts par les supporters du Mouloudia. Ils
criaient sur les supporters usmistes et ces derniers se taisaient.
Ghamouhoum (Ils les étouffaient) !
N'étiez-vous pas dérangé, à
l'époque, par les chants revendicatifs «régionalistes» alors qu'il y
avait quelques joueurs originaires de Kabylie au MCA, dont vous-même ?
Pas
que quelques joueurs. La majorité des joueurs du MCA étaient d'origine
kabyle. C'est le Mouloudia qui avait fondé la JSK. Donc, historiquement
parlant, les deux clubs sont liés. Je voudrais parler plutôt du niveau
des deux équipes. A l'époque, la JSK, c'était du solide. Il y avait des
stars des deux côtés. Les matches se déroulaient dans des stades pleins à
craquer, avec un football comme on n'en voit plus de nos jours. C'était
comme dans un rêve.
Quel est votre plus beau match ?
MCA - Al Ahly (3-0). Je leur avais passé dessus comme un rouleau compresseur ! Allez demander à Mahmoud Al Khatib, il vous dira…
Y a-t-il des clubs étrangers qui voulaient vous recruter ?
Je
ne vais pas me mettre à ressasser tous les clubs qui me voulaient.
C'est de l'histoire ancienne. Je ne suis pas du genre à me vanter, vous
me connaissez, mais le premier Ballon d'Or Africain, en 1978, c'est moi
qui aurais dû l'avoir. Malheureusement, il y a des gens ici qui ne
voulaient pas qu'il me revienne. Le trophée, du coup, a été attribué au
Ghanéen Karim Abdul Razak. Un artiste ! Pour la petite histoire, je l'ai
rencontré peu de temps après aux Emirats. J'étais parti sur invitation
d'un prince avec qui j'avais de bonnes relations. J'ai emmené avec moi
Bellemou et Talbi que j'ai réussi à placer là-bas. Je suis allé
féliciter Abdul Razak pour son trophée et il m'a dit : «Non, ce Ballon
d'Or devait te revenir. Tu le mérites plus que moi.» Il m'a étonné sur
le coup. Sa modestie m'a vraiment touché. Oui, je méritais ce Ballon
d'Or, mais une personne haut placée dans l'Etat m'avait saboté ! J'étais
le premier joueur algérien à avoir été invité par le roi Hassan II et
le président Mobutu. On était six en tout. On m'a empêché d'y aller.
C'était en quelle année ?
En 1975.
Pourquoi vous a-t-on empêché de répondre présent à ces deux invitations ?
Lorsque
l'invitation de Hassan II m'était parvenue, j'étais sous les drapeaux.
On ne m'avait, par conséquent, pas autorisé à m'y rendre.
Quel est le plus beau derby que vous avez joué ?
Incontestablement,
le JSK-MCA de 1976, qui était le dernier de la saison, joué à Tizi
Ouzou. Nous étions tous deux premiers et celui qui l'emportait allait
être sacré champion. Nous les avions battus 3 à 2 !
Vous les avez quand même empêchés d'être champions ! Y a-t-il eu des incidents avec les supporters de la JSK ?
Pas
du tout ! Nous nous sommes fait la bise et nous nous sommes donnés
rendez-vous pour le prochain match. C'était vraiment des matches comme
on n'en voit plus de nos jours.
Les derbies MCA-JSK étaient animés
par des joueurs techniquement au-dessus du lot, mais il y a un joueur
qui avait souffert face à vous à l'époque : Salah Larbès. Tellement vous
l'aviez malmené, beaucoup de gens le raillaient. Etait-il vraiment
aussi ridicule qu'on le disait ?
Pas du tout. C'était un très bon
joueur. Peut-être qu'il a passé des moments difficiles avec nos
attaquants, mais cela ne fait pas pour autant de lui un mauvais joueur.
Alors là, pas du tout ! Il fut même un excellent défenseur.
En 1988,
vous jouiez encore au Mouloudia et vous commenciez à être critiqué en
raison de votre âge avancé, mais lors d'un match décisif face à l'ES
Sétif pour le maintien lors de la dernière journée, vous aviez sorti un
gros match. A la fin, vous aviez fait un signe de la main comme pour
dire que vous avez donné tout ce que vous pouviez et que vous avez
accompli le travail. Etait-ce une réponse aux critiques ?
Personnellement,
je n'ai jamais entendu de critiques autour de moi. Pas dont je me
souvienne. J'avais, certes, des passages à vide, mais je n'étais pas
mauvais non plus. Cependant, à un moment donné, j'avais l'impression
d'avoir atteint mes limites. Je devais passer un cap, aller dans un
grand club, mais ça ne s'est pas fait. J'étais dégoûté. Je n'avais plus
rien à prouver. Ceci fait que peut-être, à ce moment-là, j'avais manqué
de motivation et d'ambition.
Près de 30 ans après, le fait de n'avoir joué aucune minute lors du Mondial-82 vous reste-il encore en travers de la gorge ?
Une
Coupe du monde, ça se présente une ou deux fois seulement dans une
carrière. C'est donc normal que je ne digère pas encore cela. J'estime,
en toute modestie, que j'avais ma place. Lorsque le FC Nantes, meilleure
équipe en France à l'époque, était venu en Algérie à la fin des années
1970, plusieurs de ses joueurs, Omar Sahnoun, William Ayache, José Touré
et autre Maxime Bossis, venaient un quart d'heure avant le début de
leur séance d'entraînement pour me voir jouer.
Les joueurs algériens
partis pour les pays du Golfe ont-ils fait ce choix de carrière parce
qu'ils n'ont plus le niveau européen ou bien parce qu'ils n'ont plus
rien à attendre du haut niveau ?
Je vous répondrai par une question.
Ont-il atteint le niveau européen ? Atteindre un certain niveau en
Europe, cela sous-entend avoir joué dans les plus grands clubs et avoir
remporté des titres. Or, ce n'est pas leur cas. Les clubs du Golfe,
c'est pour les joueurs en fin de carrière.
Est-ce qu'ils ont le niveau pour jouer dans les grands clubs ?
Non
! Quand un joueur est bon, il est courtisé naturellement. Regardez
Neymar, c'est tout le monde qui veut lui mettre le grappin dessus. C'est
la preuve qu'il est bon. Si les grands clubs ne se manifestent pas pour
un joueur, c'est qu'il n'a pas le niveau.
Selon vous, ces joueurs n'ont pas eu tort d'être partis au Golfe ?
Je
pense qu'ils sont assez intelligents. Financièrement parlant, ils ont
fait le choix qu'il fallait. Ils ont sans doute signé des contrats de
longue durée et cela va leur permettre de ramasser le jackpot. Je suis
tout à fait d'accord, d'autant plus qu'il y a parmi eux des joueurs dont
aucun club ne veut en Europe.
Mais leur exode pourrait se répercuter sur le niveau de la sélection, non ?
La
sélection ne dépend pas que de ces joueurs. Il faudra penser à en faire
venir d'autres. Un joueur qui évolue au Golfe n'a pas sa place en
Equipe nationale. Le niveau y est très faible. Le joueur cherche son
intérêt, le sélectionneur, celui de la sélection. Il ne faut pas
mélanger. Il faudrait penser à la relève. Le football national doit être
restructuré. Même si les joueurs que vous avez cités sont restés en
Europe, cela n'apportera rien à l'EN. Nous les avons vus jouer. Le salut
de l'Equipe nationale réside avant tout dans un bon championnat. Il
faudrait mettre les moyens pour élever le niveau de notre championnat.
Il faudrait miser sur les sélections nationales de jeunes. Il faudrait
les faire participer à des tournois à l'étranger. C'est ce qui se
faisait à notre époque. On a joué dans les différentes catégories
ensemble. Nous avons affronté les plus grandes équipes du monde en
cadets, juniors, espoirs et seniors. Le groupe de 1982 n'est pas tombé
du ciel ! Il y a eu un travail de longue haleine qui avait été mené. En
juniors, avec les Zidane, Ouali, Guedioura, Slimani, Boumaâraf, nous
avions raflé tous les titres. De cette équipe, douze ont été retenus
chez les A. Elle a été renforcée avec les Madjer, Belloumi, Assad,
Merzekane… C'est comme ça qu'a été formée l'équipe de 1982. De nos
jours, que fait la sélection nationale cadette ? Rien ! On la regroupe à
la veille d'une compétition, on la fait jouer, on sort au premier tour,
on limoge le sélectionneur, on en nomme un autre et ainsi va la vie !
Il faut élever le niveau. Cela ne concerne pas seulement les joueurs.
Tout le monde doit œuvrer dans le seul but de redorer le blason du
football national.
Que pensez-vous de la nomination de Vahid Halilhodzic à la tête de la sélection nationale ?
C'était
un bon joueur. Comme entraîneur, je ne saurais le juger. Je me souviens
de lui au Paris Saint-Germain, mais je suis pessimiste. Ça m'étonnerait
qu'il réussisse grand-chose. Avec les joueurs qu'il a sous la main, il
ne risque pas de faire des miracles. Pour moi, ce sont les joueurs qui
font l'entraîneur. Tu prends le Barça demain et tu écrases tout le monde
! Je me souviens qu'au Mouloudia, un entraîneur n'arrêtait pas de nous
critiquer dans les journaux et de ressasser les insuffisances de
l'équipe alors que nous étions la meilleure équipe d'Afrique. Une fois,
nous nous sommes entendus entre nous et nous avons commencé à enchaîner
les mauvais résultats : défaite, match nul, défaite, match nul… Nous
l'avions poussé à venir nous supplier d'arrêter de perdre (rires). Il a
dû retenir la leçon.
«Si Bachi est docteur, moi j'étais professeur !»
Prié
de nous narrer une anecdote amusante sur sa carrière de footballeur,
Ali Bencheikh a évoqué la manière avec laquelle il avait fait augmenter
son salaire au MC Alger : «Je me souviens qu'un jour, nous étions
regroupés au stade du 5-Juillet. Abdelkader Drif, qui était président du
MCA à l'époque, et l'entraîneur d'alors recevaient les joueurs un par
un pour négocier avec eux le montant de nos salaires. Zoubir Bachi avait
été reçu juste avant moi. D'où nous étions, il était impossible
d'entendre ce qui se disait entre eux, mais, comme on dit, les murs ont
des oreilles. Drif avait lancé : «Bachi est le capitaine, il est de
surcroît médecin, il mérite donc le meilleur salaire.» Je suis rentré
derrière lui. Drif m'a lancé : «On te propose tant. Qu'en penses-tu ?»
Je lui ai répondu : «Ecoutez président, Bachi est médecin, mais même
s'il est docteur à la ville, sur le terrain, je suis professeur (rires) !
Je mérite donc de toucher plus que lui. Demain, lorsque nous prendrons
notre retraite, Bachi réintégrera son cabinet médical, s'il en a, et je
retournerai dans ma cité.» Drif a ri et m'a accordé le plus gros salaire

________________________________________________________________________________________________________






le doyen ne meurt jamais




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

خدمات الموضوع
 KonuEtiketleri كلمات دليليه
Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA , Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA , Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA ,Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA ,Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA , Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA
 KonuLinki رابط الموضوع
 Konu BBCode BBCode
 KonuHTML Kodu HTMLcode
إذا وجدت وصلات لاتعمل في الموضوع او أن الموضوع [ Bencheikh : Je serai peut-être un jour président du MCA ] مخالف ,, من فضلك راسل الإدارة من هنا
صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
Mca alger 2017 : منتدى انصار مولودية الجزائر والمنتخب الوطني الجزائري :: مولودية الجزائر :: actualité Mca Alger-
انتقل الى: